Le sport et la santé

Adultes

Pratiqué en fonction de ses possibilités physiques, le sport est bénéfique pour la santé.

  • Facteur de prévention des maladies cardio-vasculaires.
  • Adjuvant thérapeutique précieux dans le domaine de la cardiologie (réadaptation post-infarctus et insuffisance cardiaque) ou de certaines affections métaboliques (diabète, obésité, problèmes pneumologiques, épilepsie, asthmes et autres...).
  • Catalyseur de l'épanouissement personnel par la valorisation de l'image qu'il donne de soi.
  • Limitation des effets de la sédentarité (essoufflement, fatigue musculaire, embonpoint, facilitation des métabolismes glucidiques et lipidiques).
  • Amélioration de la qualité du sommeil.
  • Entretien de la masse musculaire, l'équilibre, la coordination, la souplesse articulaire.

Enfants / Ados

Pratiqué en fonction de ses possibilités physiques, le sport est bénéfique pour la santé.

  • Eveil corporel, expression de la motricité de base. Amélioration du développement psychomoteur, de la latéralité.
  • Développement de l'image corporelle et de la personnalité.
  • Construction osseuse.
  • Affirmation de soi et meilleure estime de soi.
  • Soutien à la construction de son équilibre.
  • Prévention de l'obésité.
  • Prévention des maladies cardio-vasculaires.
  • Lutte contre la raideur du squelette et l'insuffisance musculaire.

 

Les mauvaises interprétations dans la pratique de la musculation

Image:TwoDumbbells.JPG

(par Werner Kieser, fondateur de Kieser Training AG, Zurich)

1. " FAIRE LES EXERCICES RAPIDEMENT ME REND PLUS RAPIDE "

En musculation, les mouvements rapides sont dangereux et improductifs.

Dangereux parce dans la phase d'amortissement, l'effort atteint des pics qui dépassent la résistance physiologique des tendons. Improductifs parce que la durée des pics d'effort est trop courte pour stimuler le muscle et le reste du mouvement ne sollicite plus le muscle en raison de l'accélération du poids.

 

2. " LES PREPARATIONS PROTIDIQUES ET LES BOISSONS ISOTONIQUES PERMETTENT DE REUSSIR LES ENTRAINEMENTS "

L'apport protidique optimal par jour est de 1,0 à 1,5 gramme par kilogramme de masse corporelle. Une alimentation équilibrée nous apporte chaque jour plus que cela. Les boissons isotoniques se composent de vitamines, de sels minéraux  (ex: le sel), de glucides (sucre), d'arômes, de colorants et d'eau. Nous mangeons suffisamment de sel dans notre alimentation quotidienne, et souvent trop de sucre. Pour les efforts de courte durée, seule l'eau est utile.  

 

3. " EN ETE, CONTRAIREMENT A L'HIVER; JE SUIS SPORTIVEMENT TRES ACTIVE ET JE PEUX ME PASSER DE SEANCES DE MUSCULATION " 

La musculation thérapeutique vise le développement et l'entretien de l'appareil locomoteur afin qu'il reste fonctionnel toute l'année. Ce type d'entraînement fait plutôt partie du domaine des soins corporels, comme le brossage des dents, qui n'est pas lié aux saisons.

Planifier les séances d'entraînement de façon à optimiser la réaction d'adaptation du corps est un composant essentiel d'un calendrierd'entraînement réussi. Pour profiter des effets bénéfiques de la musculation, conserver son niveau de force ou l'accroître, il faut absolument s'entraîner régulièrement. La stagnation ou la baisse de performance survient lors des interruptions d'entraînement, de trop grandes pauses entre les séances, des entraînement irréguliers ou insuffisants.

Que se passe-t-il au niveau de notre corps lorsque nous nous entraînons correctement? Pendant l'entraînement, un effort élevé déclenche une réaction d'adaptation dans les structures sollicités telles que la musculature, les tendons, les ligaments et les os. Pendant la période de repos entre deux séances d'entraînement, le corps se régénère. Il développe même plus de force que le niveau de départ afin d'être armé pour la fois suivante. On appelle ce processus la surcompensation.

Si vous avez accordé à votre corps au moins 48h de repos et que vous reprenez l'entraînement avec ce gain de force, le corps réagira de nouveau pendant la phase de repos suivantepar une surcompensation. Votre niveau de force augmente en continu. Par ce "mécanisme de protection", la force et les muscles se développent en continu.

Lorsque les muscles sont moins stimulés, la musculature se résorbe progressivement au bout de 14 à 20 jours et la force gagnée se perd. Lorsque les entraînements recommencent, le travail reprend de zéro.

Il n'est donc pas judicieux d'arrêter l'entraînement pendant les mois d'été.

 

 

Questions, Réactions, Témoignages

Face à vos interrogations sur votre pratique sportive, le dopage et les conduites dopantes, ou tout autre question relative au sport en général et à son environnement... Posez votre question

Téléchargements

Document Date Détails Type
C-Y Guézennec 23/02/09 Effets de l'exercice physique de de l'entraînement sur la neurochimie cérébrale. Conséquence comportementale  Mots-clés: Exercice physique , Neurochimie , Santé mentale  pdf télécharger
Retrouver sa liberté de mouvement 19/12/08 Plan National de Prévention par l'Activité Physique ou Sportive (PNAPS)  pdf télécharger
Le Club des Cardiologues du Sport 06/10/08 "Coeur et Sport, absolument pas n'importe comment"   pdf télécharger
Activité physique, contextes et effets sur la santé 06/05/08 Activité physique, contextes et effets sur la santé : les éditions INSERM 2008. Expertise collective, synthèse et recommandations   pdf télécharger